Éléments de réponse à Aminata Toure janvier 2018

Le Président Abdoul Mbaye avait annoncé que l’année 2018 allait être celle des mensonges et des gros mensonges venus du régime APR. Il ne croyait pas si bien dire car dès le premier mois de l’année voilà que nous les recevons par la voix habituelle de Aminata Toure.

Cette dernière doit apprendre à dire la vérité si elle souhaite gagner la sympathie des membres de son parti, de la coalition BBY ou des Sénégalais. Elle ferait en outre grand honneur aux femmes sénégalaises en particulier et africaines en général qui se désolent tous les jours de l’image qu’elle projette d’elles en ménage et en responsabilités.

Dire la vérité est d’ailleurs le moins que l’on puisse attendre d’un ancien ministre de la justice de son pays.

Hier elle était démentie au sujet de la récupération de biens mal acquis par la coalition politique à laquelle elle appartient, par son propre parti et par toutes les institutions de la République : l’Assemblée nationale, la primature et les conseillers de la Présidence de la République.

Aujourd’hui elle ment de nouveau au sujet de prétendus milliards qui auraient été déposés par Hissein Habre dans la banque que dirigeait Abdoul Mbaye il y a 25 ans en 1993, alors qu’il n’y a pas eu plus de 300 millions fcfa déposés. Et cela tout le monde le sait.

Elle a manifestement un problème avec la vérité, mais semble-t-il aussi avec les milliards.

Au sujet de la vie après les fonctions de Premier ministre qu’elle a évoquée, cette dernière  commence par une indépendance vis à vis du Président de la République qui le choisit. En ce qui concerne le Président Abdoul Mbaye, cela se constate. Par contre Aminata Toure doit expliquer au peuple sénégalais pourquoi elle habite encore le logement de fonction auquel elle n’a pas droit et continue d’émarger sur le budget de l’Etat pour percevoir un salaire. On comprend que pour continuer de mériter tous ces avantages en violation de la loi, de la réglementation et plus simplement de l’honneur, elle soit obligée de jouer au pistolero sur commande.

La fonction de Premier ministre mérite mieux de la part de ses anciens titulaires.

Lorsqu’elle aura quitté le logement auquel elle n’a pas droit,  il ne sera pas trop tard pour Aminata Toure d’entrer dans le vrai débat dont les Sénégalais ont besoin. Qu’elle réponde par exemple aux accusations portées par le Président Abdoul Mbaye sur les privilèges de la famille Sall, les affaires PetroTim, Bictogo, l’endettement du Sénégal, ses productions agricoles… Nous pourrons alors constater jusqu’où elle peut aller pour continuer de mériter les petites sucettes que lui offre le Président de la République, illégales aujourd’hui et amères demain lorsque biens mal acquis et avantages indus devront être justifiés…

 

Gervais Waly


Share:

administrateur