lamine1

Ces atteintes à la justice, ce socle du comportement du Citoyen

A l’heure où la communauté musulmane est résolument entrée dans ce mois béni, d’adoration et de retrait spirituel, nous saisissons cette occasion pour vous parler d’une vertu chère qu’est la JUSTICE.

Nous avons rendez-vous avec notre histoire.

Nous sommes appelés donc  sans cesse par notre nation qui a, plus que jamais,  besoin de nous tous pour voler à son secours.

Nous sommes mis au défi car la situation du pays l’exige !

Nous sommes tous les jours confrontés à des pratiques et déclarations inadmissibles et destructrices de notre République.

Nous assistons  assez fréquemment  à l’expression inattendue d’une forme de protestation, de révolte citoyenne et républicaine  venant  la plupart du temps des serviteurs de l’État qui finissent par sonner leur  entrée dans la scène politique. Les motivations de leurs décisions, faut-il le souligner, restent souvent très inquiétantes pour l’avenir de notre nation.

Le Sénégal, ce pays que nous mettons au-dessus de tout et auquel nous devons tout, subit de jour en jour, des violations qui entraînent son affaiblissement :

  • Violation de la dignité des personnes
  • Violation des droits humains,
  • Violation de la justice, de l’équité, de la morale,
  • Violation du droit des citoyens
  • Violation des textes fondamentaux
  • Violation de nos valeurs.

Ce mois, béni de Dieu, est une occasion pour les sœurs et frères musulmans d’accomplir le jeûne qui figure parmi les 5 piliers de l’islam.

C’est un mois qui permet de se rapprocher davantage du seul guide suprême, omnipotent et omniprésent qui est « Allah soubhana wa ta’ala ».

C’est l’occasion de reconnaître nos erreurs, de nous rendre compte de nos actes, de nos comportements, de faire un travail d’introspection en vue de corriger nos agissements et de rester dans la voie de la vérité.

Enfin c’est le mois du repentir et dans certains cas de la réconciliation avec son Seigneur.

Chers compatriotes, n’oublions pas que c’est dans une société tribale fondée sur l’inégalité et l’injustice, que le Prophète de l’Islam (PSL) entreprit un travail de réforme dans le souci de redonner plus de dignité aux hommes et d’apporter une justice des plus équitables. Le droit des femmes, la dignité de la personne (musulmane ou non musulmane), l’affranchissement des esclaves et la paix étaient parmi ses combats principaux. Il était, certes, investi d’une mission divine, mais n’a jamais ménagé aucun effort pour le social.

Le combat pour défendre les valeurs de la justice et le respect de la dignité de l’individu furent une priorité absolue du Prophète Mohamed (psl). Et ceci sans aucune distinction de croyances, de religion, de race et de culture.

Ce combat pour la justice doit même s’imposer quand bien même il s’agit d’une situation contre un « ennemi ». Pour exemple, Dieu nous dit dans le coran (sourate 4 verset 135) : « Ô les croyants! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l’ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu’il s’agisse d’un riche ou d’un besogneux, Allah a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu’] Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites ». Tout ceci pour montrer combien cette vertu est si importante en islam.

Pour le Sénégal, notre cher Sénégal, nous devons donc nous battre pour y promouvoir  ces valeurs et contribuer à les entretenir. La justice doit rester une priorité pour tous, et nul ne doit considérer l’injustice comme l’affaire d’autrui.

La vie en société n’est réussie que si nous sommes équitables les uns envers les autres.

Ce sont ces quelques mots que je voulais partager avec vous en vous souhaitant encore un bon mois de ramadan.

Ramadan Moubarak !

Que la paix soit avec  vous !

 

Papa Lamine DIEDHIOU

ACT Europe


Share:

administrateur