Pensées pour Serigne Pape Malick SY

Souvent nous avons échangé sur des sujets divers. Avons parlé de religion certes, de politique aussi.

J’ai de lui l’image d’un sourire figé, éternel sur ses lèvres, sur son visage également. C’était signe de générosité, celle qui lui avait fait faire des choix de gauche. Ce visage s’éclairait encore davantage lorsqu’il évoquait le nom de son grand frère, celui auquel il devait tout, qui l’avait élevé et auquel il vouait une profonde admiration : Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum. Peut-on vraiment être un homme bon en l’absence d’un mentor de qualité que l’on se choisit ou que vous offre la volonté de Dieu (swt) ?
Il lui plaisait aussi de dire le secret de la forte relation qui existait entre feu son aîné et feu mon père, et donc entre ce dernier et lui-même. Bien évidemment, il conservait, ancrés dans sa mémoire, les mots prononcés par le juge lors de sa leçon inaugurale consacrée à « l’Ethique, aujourd’hui ».
Il aimait me rappeler son passé politique, me donnant l’impression d’en conserver une fierté certaine. Peut-être parce que cela le rapprochait davantage de son mentor. Peut-être parce que cela démontrait son souci de l’ordre du monde d’en bas même si Dieu (swt) l’avait fait marabout devant se préoccuper davantage de questions célestes.
Dors en paix Serigne Pape Malick ! Dieu (SWT) récompense toujours la bonté, la générosité à l’endroit de ses semblables, et le respect des Anciens.

Abdoul MBAYE


Was This Post Helpful:

0 votes, 0 avg. rating

Share:

administrateur