Serigne MBOUP a une vision mercantiliste et expansionniste de la gestion publique…

De qui se moque t il?

Aujourd’hui, il peine à gagner des marchés à flot comme du temps de Wade, associe les kaolackois à sa stratégie de pression en leur proposant de gérer mieux et autrement une fois élu au poste du premier magistrat de la ville de Baye Niasse.

Ce qui est en porte à faux avec ses ambitions inavouées.

Sa parodie de candidature, dépend des humeurs de Macky Sall qui peut la stopper quand il veut en lui proposant un marché sous l’œil complice de la belle Mariama.

Le second aspect de la deuxième motivation doit être perçu sous l’angle de positionnement d’un homme d’affaires qui cherche à occuper un lopin territorial dans une société qui ne va pas tarder à produire du gaz et du pétrole.

Un jeu de poker avec comme carte son self interest .

Son hypothétique participation àux eleections locales est Intimement liée à la floraison de ses affaires à partir d’une station stratégique qui est le premier magistrat de la ville carrefour de Mbosse Coumba Djiguene à l’heure de l’Acte III de la décentralisation, avec des pôles territoires, qui organise le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable.

Voila un opportunisme indigne d’un homme qui maille ses souteneurs dans une ruse aux élans egoistes et mercantilistes.

En réalité, la priorité de kaolack aujourd’hui c’est une bonne gouvernance locale, une solution durable des inondations, une gestion efficace et efficiente des ordures corollée à un reboisement afin de capter le fonds vert de l’ONU et de lutter contre la chaleur.

Quant au dragage du port qui recevait plus de trois cents bateaux par an durant les années 50, la priorité des kaolackois est de pouvoir convaincre l’Etat ou par le truchement de la coopération décentralisée lui permettre de redorer son lustre d’antan car notre ville se situe au-dessus de la mer et ceci développe une érosion marine.

Tels sont les axes sur lesquels quelqu’un qui veut faire émerger kaolack doit s’atteler pour perpétuer l’œuvre bénie et universelle de Baye Niasse, de Serigne Bassirou Mbackè et de Mame Khalifa.

Nous ACT Kaolack de Abdoul Mbaye, attirons l’attention des kaolackois et kaolackoises à ne pas encore tomber dans la ruse de Serigne MBOUP qui nous avait promis le développement de kaolack par la chambre de commerce alors que ses ambitions seraient ailleurs c’est à dire l’Union des chambres de commerce du Sénégal, nous disons NON à la compromission.

ACT Kaolack


Was This Post Helpful:

0 votes, 0 avg. rating

Share:

administrateur